Le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée ?

Le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée ?
Le terme petit-déjeuner vient du verbe latin « disjejunare » ce qui signifie « rompre le jeûne ». Il fait partie des trois repas principaux de la journée et ne doit pas être négligé. En effet, tout comme le déjeuner et le dîner, ce premier repas de la journée participe à apporter l’ensemble des nutriments dont a besoin l’organisme pour fonctionner (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux, fibres).

Quel est l’intérêt de prendre un petit-déjeuner ?

Le petit-déjeuner permet de casser le long jeûne de la nuit permettant ainsi de :

  • Refaire le plein d’énergie pour démarrer la journée ;
  • Éviter les risques des fringales dans la matinée qui participent à la prise de poids via la tentation du grignotage ;
  • Limiter les coups de fatigue en milieu de matinée ;
    Apporter l’énergie nécessaire aux muscles et au cerveau pour fonctionner et ainsi faciliter la concentration.
    Le petit-déjeuner des Français est plutôt à tendance sucrée ; il est considéré comme un moment de partage et de convivialité, avec l’exemple du petit-déjeuner en famille qui reste un rituel précieux. Cependant on note que chez les adolescents la prise d’un petit-déjeuner n’est pas toujours systématique : 25 % des adolescents n’en prennent pas quotidiennement selon une étude menée par le CREDOC1.

De quoi doit-il se composer ?

Le petit-déjeuner est un repas à part entière. Il doit représenter entre 20 et 25 % de l’apport calorique de la journée et ainsi permettre de couvrir une partie des besoins en macronutriments (protéines, lipides, glucides, fibres + eau) et en micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-élements).


La qualité du petit-déjeuner et donc le choix des aliments sélectionnés est primordial.
Il est important de consommer des aliments riches en protéines au petit-déjeuner (produits laitiers, œufs, jambon) car elles agissent sur l’effet de satiété et permettent ainsi de limiter les risques de « petit creux » dans la matinée. De plus, les protéines sont indispensables à l’organisme car elles entrent dans la composition des cellules et des muscles (maintien de la masse musculaire).
La qualité des glucides consommés au cours de ce premier repas est aussi très importante. En effet, il vaut mieux privilégier les aliments contenant des glucides complexes. Ces glucides vont diffuser de manière lente l’énergie nécessaire à l’organisme pour fonctionner tout au long de la matinée et agir sur l’effet de satiété, limitant ainsi les coups de fatigue et les « petites faims » du milieu de matinée. Les glucides complexes sont apportés par les produits céréaliers (pains, céréales…).
Concernant l’apport lipidique, il faut privilégier les aliments vecteurs de « bonnes matières grasses », c’est-à-dire ceux qui apportent des acides gras insaturés comme les graines oléagineuses qui participent à la couverture des besoins en oméga 3 (amandes, noix, noisettes…). Cela ne signifie pas que les aliments contenant des acides gras saturés comme le beurre sont interdits, mais il faut en limiter la consommation quotidienne (15 – 20 g de beurre maximum par jour). Il faut également veiller à ce que le petit-déjeuner soit riche en fibres car elles régulent l’appétit et assurent le bien-être intestinal.
Un petit-déjeuner complet et équilibré garantit un apport suffisant en vitamines et minéraux (vitamine C, vitamine E, calcium, magnésium…) dont l’organisme a besoin pour démarrer la journée.


Selon le PNNS2, pour être complet, le petit-déjeuner doit se composer comme suit :

  • Un produit céréalier (de préférence complet) : pain, biscotte, céréales (attention à certaines céréales qui ont tendance à être très sucrées et grasses) ;
  • Un petit peu de beurre, de confiture, de miel ou de pâte à tartiner pour la touche de plaisir ;
  • Un fruit, une compote sans sucres ajoutés ou un jus de fruit 100 % pur jus.
  • Un produit laitier : yaourt, fromage blanc, bol de lait ½ écrémé…
  • Une boisson chaude : café, thé, lait… Elle permet de se réhydrater après le long jeûne de la nuit et participe à la couverture des besoins hydriques quotidiens soit 1-1,5 L par jour.


Il n’y a pas de petit-déjeuner parfait. Le plus important est d’être conscient qu’il participe au bien-être de l’organisme et qu’il en est le booster. Offrant de nombreuses possibilités, n’hésitez pas à décliner vos petits-déjeuners en variant les fruits, les types de pain et baguette, en ajoutant des graines oléagineuses (noix, noisettes, amandes…). Il est également possible d’opter pour un petit-déjeuner « à l’anglo-saxonne », à dominante salée, avec des œufs, une charcuterie peu grasse, du porridge…


Pour obtenir des conseils sur votre alimentation, il peut aussi être utile de se rapprocher d’un professionnel de la nutrition : diététicien-nutritionniste ou médecin-nutritionniste.

Et les produits Kriss‑Laure ?

Les produits Kriss‑Laure, élaborés par des professionnels de la nutrition, sont équilibrés et complets afin d’apporter tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ils peuvent participer à un petit-déjeuner équilibré, notamment pour ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie de prendre un petit-déjeuner complet. Les Entremets et les Potages apportent notamment les protéines et les glucides complexes (énergie à diffusion lente après le repas) et simples (énergie à diffusion rapide après le repas) nécessaires le matin. De plus, toutes les gammes sont enrichies en vitamines et minéraux qui permettent de bien commencer la journée.


1CREDOC : Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie
2PNNS : Programme National Nutrition Santé


Publicación más antigua