Le bio

Le bio

 

Le bio est en plein boom en France. Ces dernières années, de plus en plus de marques ont lancé leur propre gamme bio. Mais le bio est-il applicable à tous les produits ?

1. Qu’est-ce que le bio ?

Le bio est un mode de production et de transformation des produits agricoles ayant au cœur de ses préoccupations la préservation de l’environnement, de la biodiversité et du bien-être animal. En France, le label bio fait partie des signes officiels d’indentification de la qualité et de l’origine, au même titre que le Label ou l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Les produits bio sont repérables par ces logos.

2. Quelles sont les contraintes du bio ?

Le bio répond à une réglementation spécifique, notamment basée sur la non utilisation de produits chimiques de synthèse et d’OGM lors de la production. La culture de variétés plus résistantes, l’utilisation de compost, une meilleure rotation des cultures… sont privilégiées. Cependant, l’absence d’utilisation de pesticides lors de la production ne peut, pour le moment, pas garantir l’absence totale de résidus de pesticides chimiques de synthèse en raison d’une part de la présence de polluants dans l’environnement et de la faible proportion de surfaces agricoles dédiées au mode de production biologique (7,5 % de la surface agricole utile en France). Du côté de la transformation des produits biologiques, des critères sont définis :

  • 47 additifs sont autorisés dans les produits bio (contre 300 pour les produits conventionnels), dont la majorité sont d’origine agricole ou naturelle.
  • Un produit bio ne peut contenir de colorants et arômes de synthèse, d'exhausteurs de goût, de nanomatériaux manufacturés.
  • Certaines techniques, comme les traitements ionisants, ne sont pas autorisées.
  • Il ne peut y avoir d'enrichissements en nutriments (vitamines, minéraux, antioxydants…), sauf si cela est exigé par la loi comme pour les produits de nutrition infantile par exemple. Ainsi, aucun produit enrichi, même si l’enrichissement est d’origine naturelle, ne peut apposer le logo bio.

3. Bon à savoir

  • Les aliments bio ne sont pas tous 100 % bio. En effet, un aliment peut être certifié bio s’il contient au moins 95 % d’ingrédients agricoles certifiés issus de l’agriculture biologique. Les 5 % restant peuvent être des ingrédients non bio.
  • Certains ingrédients ne peuvent pas être certifiés biologiques au sens de la réglementation, car bien que naturels, ils ne sont pas issus de l’agriculture. Pour exemple, l'eau et le sel ne sont pas BIO.

4. Et les produits Kriss‑Laure ?

Les produits KRISS‑LAURE sont enrichis avec des nutriments d’origine naturelle, nécessaires pour assurer l’ensemble des besoins nutritionnels de l’organisme. Du fait de ces enrichissements, KRISS‑LAURE ne peut apposer le label bio sur les étiquetages de ses produits. Les ingrédients utilisés par KRISS‑LAURE sont sélectionnés pour leurs bénéfices sur l’organisme.

Sources : Site du Ministère de l’Agriculture, 2017. Qu’est-ce que l’agriculture biologique ? Agence Bio, 2019. Les chiffres clés 2018 du secteur bio.