Hydratation : mécanisme et importance

Hydratation : mécanisme et importance

 

L’eau représente 60 % de la masse corporelle, soit environ 42 L chez une personne de 70 kg, et va de 75 % chez les nouveau-nés à 52 % en moyenne chez les plus de 50 ans. Cette proportion est généralement plus importante chez les athlètes que chez les personnes sédentaires. L’équilibre hydrique est primordial et est atteint lorsque les pertes d’eau sont équilibrées par les apports.

A quoi sert l’eau dans notre organisme ?

L’eau est un composant majeur de nos cellules, c’est pourquoi il est si important de maintenir un niveau d’hydratation optimal. De nombreux mécanismes entrent en jeu pour permettre l’équilibre hydrique entre les apports et les pertes d’eau. Les pertes d’eau se font principalement par l’urine et la sueur, et sont influencées par des facteurs externes tels que l’activité physique ou la température extérieure.
Une légère déshydratation est fréquente et n’est parfois même pas ressentie, toutefois les premiers signes d’un léger manque d’eau peuvent être une diminution du bien-être général, une sensation de soif voire une capacité de travail réduite…
Une déshydratation plus importante aura des conséquences physiologiques néfastes car elle perturbe de nombreux paramètres physiologiques : fonctionnement des reins, régulation de la température corporelle, hydratation des cellules et de notre peau… et pourra notamment entraîner une baisse des performances chez les sportifs.
Une surconsommation d’eau reste très rare mais n’est pas non plus souhaitable car elle peut entraîner une baisse du taux de sodium dans le sang dont les conséquences sont graves.
La sensation de soif est régulée par plusieurs mécanismes physiologiques et elle peut aussi être liée à la perception de boissons (goût, couleur, température…). Cette sensation qui fait office d’alerte pour le corps peut diminuer avec l’âge et c’est pourquoi les personnes âgées sont particulièrement à risque de déshydratation.

D’où viennent les apports en eau ?

L’eau est apportée à 80 % environ par les boissons que nous consommons (eau et autres boissons) et à 20 % par l’eau contenue dans nos aliments. La teneur en eau de nos aliments peut aller de moins de 40 % dans les produits de boulangerie à plus de 80 % dans les fruits et légumes et même jusqu’à 90 % dans certains produits laitiers ! Ainsi un régime alimentaire riche en fruits et légumes contribuera de façon importante aux apports hydriques.
Une part importante de l’eau est ingérée en-dehors des principaux repas : 16 % au petit-déjeuner, 27 % au déjeuner, 27 % au dîner, 3 % au goûter, 3 % aux apéritifs et 23 % sur les autres collations de la journée.

Quelles sont les recommandations d’apports en eau ?

La recommandation de consommation quotidienne d’eau est de 2,5 litres pour les hommes et 2 litres pour les femmes en prenant en compte l’eau contenue dans les boissons et les aliments, ce qui représente au final un apport recommandé sous forme de liquides d’environ 1,5 à 2 litres par jour. Cette recommandation est valable pour les adultes ayant un mode de vie modérément actif et vivant dans un milieu tempéré.
Chez les hommes, la consommation réelle d’eau (par les boissons et les aliments) est autour de 2,4 litres par jour, donc moins que la recommandation. Chez les femmes, la consommation est autour de 2,2 litres, donc plus que la recommandation, cependant une proportion importante de femmes consomme moins de 1,7 litre d’eau par jour. Globalement, les apports en eau sont donc inférieurs aux recommandations chez les hommes et les femmes.
Dans des conditions plus extrêmes, telles que la pratique d’une activité physique ou en cas de températures élevées, les pertes en eau sont augmentées (jusqu’à 1,5 litre par heure) et les apports doivent donc venir couvrir ces pertes accrues. En parallèle des apports en eau, il est important de bien couvrir les besoins en électrolytes car ils sont éliminés par l’organisme avec l’eau lors de la transpiration. L’ingestion d’eau pure n’est dans ce cas pas efficace pour maintenir l’équilibre hydrique et compenser les pertes liées à la sueur. Les boissons isotoniques permettent alors d’apporter à la fois de l’eau et des électrolytes, elles sont donc idéales pour favoriser une bonne récupération après l’effort.

Et dans les produits Kriss‑Laure ?

Kriss‑Laure a développé deux gammes de boissons dédiées à l’hydratation :

  • La gamme des TONICS : Boissons isotoniques qui consommées régulièrement sont idéales pour bien s’hydrater durant toute la journée et après un effort.
  • La gamme KRISSPORT : Boissons isotoniques riches en glucides et électrolytes particulièrement adaptées à l’amélioration de l’hydratation avant et pendant l’effort et qui contribuent à maintenir la performance au cours d’un exercice d’endurance prolongé.