Enrichissement en vitamines et minéraux, comment ça marche ?

Enrichissement en vitamines et minéraux, comment ça marche ?

 

Fortification, enrichissement… plusieurs termes désignent le fait d’ajouter des vitamines et minéraux à des aliments courants. Cette pratique permet de restaurer des nutriments perdus lors de la fabrication (la vitamine C dans le jus d’orange pasteurisé par exemple) ou encore d’augmenter les teneurs en ces nutriments dans des aliments qui en contiennent naturellement à petite dose ou pas du tout.

Peut-on enrichir les aliments librement ?

L’enrichissement en vitamines et minéraux est encadré par des réglementations européennes, il est donc obligatoire de respecter un certain nombre de critères bien précis pour ajouter des micronutriments dans les aliments.
La réglementation établit notamment une liste de vitamines et minéraux qui peuvent être ajoutés, ainsi 13 vitamines (vitamines du groupe B et vitamines A, D, E, K, C) et 16 minéraux (calcium, magnésium, fer, cuivre, iode, zinc, manganèse, sodium, potassium, sélénium, chrome, molybdène, fluorure, chlorure, phosphore et bore) sont autorisés en enrichissement.
La forme des micronutriments ajoutés est également fixée par la réglementation, par exemple pour la vitamine D, deux formes sont autorisées, le cholécalciférol ou l’ergocalciférol.
Il est d’autre part important que les formes de micronutriments sélectionnées soient biodisponibles, c’est-à-dire assimilables par l’organisme, et que les critères de pureté définis par la réglementation soient respectés.
Le choix des formes de vitamines et minéraux par les fabricants est essentiel pour que l’enrichissement des produits soit efficace.
En termes de doses ajoutées dans les aliments, les fabricants doivent respecter des seuils minimums et maximums définis par la réglementation. L’enrichissement en vitamines et minéraux suit donc des règles très précises qui permettent d’assurer aux consommateurs que les produits mis sur le marché sont sûrs d’un point de vue composition et que les micronutriments ajoutés sont assimilables.

Quel est l’intérêt de consommer des aliments enrichis ?

Les aliments enrichis permettent d’apporter, en plus d’une alimentation variée et équilibrée, des vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.
Ils peuvent notamment combler certaines carences ou insuffisances d’apports fréquents dans la population générale ou plus spécifiques à certains groupes de populations.

Et dans les produits Kriss‑Laure ?

Les produits de la gamme Kriss‑Laure sont tous enrichis en de nombreuses vitamines et minéraux.
Pour cela, Kriss‑Laure utilise des ingrédients d’origine naturelle principalement issus de fruits, de plantes, d’algues. Par exemple, les vitamines du groupe B et une partie des minéraux et oligoéléments sont apportés par des extraits de levures enrichis.
Les études scientifiques montrent en effet que dans l’ensemble, les vitamines et minéraux liés à des levures sont absorbés plus lentement et présentent ainsi une meilleure biodisponibilité que les autres formes de ces substances. Ils sont donc une forme à privilégier pour l’enrichissement des aliments.
Kriss‑Laure utilise également un extrait d’eau de mer riche en magnésium marin, qui en plus d’être fabriqué en Bretagne, a l’avantage d’être d’origine naturelle et bien assimilé par l’organisme.
La vitamine B6 présente dans les produits Kriss‑Laure permet également d’améliorer l’absorption du magnésium dans l’organisme.