Produits "sans ogm"

Produits "sans ogm"

 

Que ce soit pour augmenter le rendement, modifier des propriétés nutritionnelles…, certains producteurs ont recours aux OGM (organismes génétiquement modifié).

Mais que signifie vraiment ce terme ? Les OGM sont-ils présents dans tous les produits alimentaires ?

Qu’est-ce qu’un OGM ?

Le terme OGM - Organismes Génétiquement Modifiés – désigne « un organisme, à l'exception des êtres humains, dont le matériel génétique a été modifié d'une manière qui ne s'effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle » (Directive 2001/18/CE).

Les OGM peuvent être obtenus par différentes techniques :

  • les techniques de recombinaison de l’ADN ;
  • les techniques impliquant l'incorporation directe d’ADN préparé à l'extérieur de l'organisme ;
  • les techniques de fusion cellulaire ou d'hybridation.
  • L’objectif premier d’avoir recours aux OGM est de procurer à l’organisme de nouvelles caractéristiques qu’il ne possédait pas : une meilleure résistance aux insectes, aux maladies, aux aléas climatiques (manque d’eau…), etc.

Comment savoir si un aliment contient des OGM ?

En Europe, et notamment en France, les OGM sont très encadrés. Tout d’abord, ils ne peuvent être mis sur le marché ou disséminés dans l’environnement sans autorisation préalable. Les OGM peuvent être des animaux, des végétaux, des bactéries… A ce jour, une centaine d’OGM sont autorisés pour l’importation et l’utilisation en alimentation humaine et animale, ils concernent le maïs, le soja, le colza, le coton et la betterave sucrière.

Les OGM ayant obtenu une autorisation sont soumis à une surveillance, une traçabilité et un étiquetage obligatoire. En effet, l’indication d’OGM dans un produit – y compris additifs, arômes et enzymes - doit obligatoirement être étiquetée au-dessus du seuil de 0,9 % (en-dessous, considéré comme une présence fortuite).

Quels sont les dangers associés ?

Bien que certains OGM soient autorisés, le recours aux OGM est cependant controversé, et ce, pour de nombreuses raisons, parmi lesquelles le développement de l’agriculture intensive avec une menace pour la biodiversité, l’augmentation de la résistance des insectes et des maladies ou encore le manque de recul de l’impact des OGM l’environnement et sur la santé (allergénicité, toxicité…).

Et les produits Kriss‑Laure ?

Par principe de précaution, certains fabricants de produits alimentaires, parmi lesquels KRISS‑LAURE, choisissent de ne pas utiliser d’OGM. En effet, bien que du soja ou encore du colza soient présents dans les produits, KRISS‑LAURE garantit qu'aucun des ingrédients sélectionnés n’est issu d’OGM et l'atteste par l'apposition sur ses produits de la mention « Sans OGM ».

picto sans ogm